Annick Goutal, L’Ile au Thé édition limitée 2017 : sublime !

annick goutal l'ile au the

Si vous aimez profondément le parfum, dans ce qu’il a de plus noble, dans le travail des jolies matières premières et du mariage minutieux des essences, loin de la parfumerie de masse, alors nul doute que vous serez complètement envoûtées dès lors que vous passerez la porte d’une boutique Annick Goutal. Malheureusement, l’art de la parfumerie se perd de plus en plus dans les méandres du marketing, et les grandes maisons pensent plus souvent aux chiffres qu’à imaginer de véritables émotions olfactives, hors du temps et des modes. Le parfum pour le parfum reste l’apanage de très peu, ajoutant encore davantage à la rareté de ces jus de niche, pensés par et pour la sensibilité. L’Ile au Thé d’Annick Goutal fait partie de ceux là, une véritable promesse d’évasion en flacon, qui nous emmène dès ses premières notes en Corée, entre mer et volcans, sur l’île paradisiaque de Jeju ; une manière de découvrir un lieu et de se le figurer uniquement par les effluves qui en émanent…

En vaporisant cette eau de toilette sur la peau, on est instantanément projetées dans un parcours initiatique à la découverte de la flore coréenne : on imagine notre main cueillir sur l’arbre une mandarine juteuse, dont le zeste disperse dans l’air volcanique ses notes pétillantes, on foule pieds nus les plantations de thé, on caresse du bout des doigts les pétales de l’osmanthus, humant sa senteur suave tendrement abricotée… Impossible de ne pas reconnaître là l’expression d’une sensibilité exacerbée, l’amour singulier pour le parfum et l’envie de partager avec celle – ou celui, L’Ile Au Thé étant mixte !  – qui l’accrochera autour de son cou, une véritable émotion. La bonne nouvelle, c’est qu’Annick Goutal a sorti cette année une édition limitée : l’eau de toilette se redécouvre au travers d’un flacon revisité, et s’accompagne d’un rituel beauté inédit (le Savon Exquis Visage Et Corps, et la Brume Visage), voulu comme une invitation à prendre soin de soi pour se ressourcer, dans la lignée de la pure tradition cosmétique coréenne.

Annick Goutal, L’Ile au Thé, parfum d’excellence.

Le célèbre flacon Godron.

annick goutal ile au the parfum

A quelques exceptions près (je pense notamment à la ligne Oiseaux De Nuit réunissant les créations Nuits Et Confidences et Tenue De Soirée), les parfums signés Annick Goutal sont tous capturés dans le désormais légendaire flacon Godron, dont la couleur diffère selon les jus, comme le plus merveilleux des orgues à parfums. Pour L’Ile au Thé édition limitée, le vert est de mise, soulignant la dimension fraîche et végétale de la fragrance.

On retrouve une silhouette toute en rondeurs, féminine à souhait, dont le capot lourd et précieux, paré d’ors et gravé du nom de l’enseigne, vient couronner un corps au plissé couture dont les nervures s’amusent admirablement avec la lumière. Comme un artisan apposerait sa marque de fabrique, une étiquette reprenant une couronne de lierre – plante qu’affectionnait beaucoup Annick Goutal – , a été suspendue au col du flacon par un ruban ivoire au nœud cravate.

J’ai toujours été très sensible au charme des flaconnages de la maison Annick Goutal qui a pris le parti de ne pas se soucier de l’évolution des tendances. Il y a un certain charme vintage dans ces flacons, qui ne sont pas sans rappeler les écrins verriers du début du XXème siècle, désormais oubliés. Ils sont évocateurs d’authenticité, de tradition, de savoir-faire (les flacons Annick Goutal sont tous fabriqués en France, leurs finitions réalisées à la main), tout en restant dans les codes du luxe. La créatrice se plaisait d’ailleurs à le dire, « le luxe est dans le détail ».

parfum annick goutal l'ile au the

flacon annick goutal

l'ile au thé parfum annick goutal

Annick Goutal ou l’amour du parfum.

Vous le savez probablement, le parfum est l’une de mes grandes passions : il est la thématique de bons nombres de mes livres de chevet, j’éprouve une grande fierté patriotique de savoir l’Osmothèque française, et… j’ai même longtemps caressé le rêve de devenir Nez ! ☺

Au travers de mes lectures, j’ai eu l’occasion de me familiariser à l’univers « Goutalien », et à l’approche si sensible des essences qui était celle de sa créatrice. D’ailleurs, le saviez-vous ? Annick Goutal était passionnée de musique, et se destinait initialement à une carrière de pianiste. S’en sont suivies quelques années de mannequinat, avant une rencontre déterminante dans les années 1980 avec un parfumeur de Grasse qui l’amena au prestigieux parcours dans l’univers des parfums qu’on lui connaît.

Si sa disparition reste une énorme perte pour la parfumerie moderne, la relève est cependant parfaitement assurée par sa fille, Camille Goutal, qui a hérité de sa mère ce profond amour du parfum, et par Isabelle Doyen, parfumeur co-signant depuis de nombreuses années les créations de la maison Annick Goutal.

La philosophie de l’enseigne réside dans le fait de ne faire aucun compromis sur les essences qui sont systématiquement choisies pour leur haute qualité et leur noblesse. Il y a une réelle volonté d’instiller dans le parfum les plus belles des matières premières, sans prendre en considération leur coût ni leur rareté. C’est ainsi que naissent des jus comme L’Ile au Thé, dont la seule impulsion créative a été pour Camille Goutal et Isabelle Doyen de retranscrire le souvenir de leur voyage sur l’île de Jeju, en pleine mer de chine, loin de toutes considérations mercantiles, juste avec l’amour du parfum comme ligne directrice.

l'ile au the annick goutal

annick goutal parfum

l'ile au the goutal annick

L’Ile au Thé, pyramide olfactive et fragrance.

L’Ile au Thé d’Annick Goutal (2015) se classe dans la grande famille des hespéridés :

  • Note de Tête : bergamote, citron, mandarine, petitgrain.
  • Note de Coeur : osmanthus, hédione, freesia, jasmin blanc, néroli, thé.
  • Note de Fond : muscs blancs, note violette.

Maintenant que vous en connaissez la composition, vous devez déjà avoir une idée de la fragrance fraîche et résolument végétale, un brin sauvage, qui se dégage de ce parfum pensé autour du thé. Son départ est vif, dévoilant des notes légères d’agrumes à la fois pétillantes et réconfortantes, dont le naturel est saisissant. La mandarine est parfaitement restituée, autant sa chaire que son écorce ou son feuillage. Lui font écho le citron et le petitgrain, fusant en une note gaie et lumineuse, dynamisante, liées ensemble par la bergamote. Si vous aimez les hespéridés, vous risquez fort de fondre d’amour dès les premiers instants !

Le cœur, lui, se veut chaleureux, s’arrondissant avec l’osmanthus suave et la jolie sélection florale qui apporte une impression de tendresse, dans laquelle on sent poindre la douceur réconfortante de la fleur d’oranger. C’est là que le thé (absolu de thé de Ceylan et Maté) commence à infuser complètement la composition, aromatique, vert, apaisant, amenant avec lui une impression de pureté et de clarté, mais aussi de simplicité.

annick goutal ile au the

l'ile au the

Enfin, on retrouve distillé avec parcimonie le musc blanc, dont la présence apporte une légère touche cuirée animale à l’ensemble. Ce que j’apprécie par dessus tout dans cette fragrance, c’est que contrairement à de nombreux jus frais, celle-ci conserve tout de même une certaine rondeur là où les autres manquent de corps. Ici, on pourrait pratiquement parler de crémeux, ce qui peut sembler assez déroutant étant donné l’aspect très vert de L’Ile au Thé. Lorsque Camille Goutal nous parle de ce fameux voyage effectué sur l’île de Jeju, elle évoque son caractère changeant, à la fois très accueillant, et tout autant sauvage et indomptable, souvenir sublimé dans ce conte olfactif.

Bien que j’y sois familiarisée, je m’émerveille sans fin de sentir ce jus évoluer au fil des heures sur ma peau, de me rendre compte que selon les instants, ses effluves se feront changeantes, mettant parfois en avant le citron, soulignant d’autre fois davantage le néroli… Son bouquet a beau être assez lisible, loin des compositions trop alambiquées, il a quelque chose de fugace et d’insaisissable, qui ne donne qu’une seule envie : chaque jour, se délecter de l’émotion vibrante qu’il fait naître en apprivoisant ses multiples facettes.

A belles matières premières, vous vous en doutez, la tenue est irréprochable. C’est de loin l’eau de toilette de ma collection qui tient le mieux sur la peau, et mes vêtements en restent parfumés pendant de longs jours !

annick goutal l'ile au the savon

Pour varier les plaisirs, ou tout simplement pour profiter pleinement de la fragrance, la maison Annick Goutal a ajouté à sa ligne LIle au Thé, le Savon Exquis Visage et Corps, proposé en édition limitée. Il s’inspire directement des rituels de beauté coréens, et reprend la signature olfactive de l’eau de toilette, tout en lui combinant cinq huiles végétales pour nettoyer la peau en douceur, sans l’agresser : de l’huile d’olive, d’abricot, de coco, de macadamia, ainsi que du beurre de karité.

C’est un savon fondant, à la mousse généreuse et onctueuse, dont la formule est si précieuse que l’on aurait presque envie de le réserver uniquement au nettoyage du visage. Il parfait le démaquillage, élimine les impuretés et l’excès de sébum, laissant la peau nette, purifiée, hydratée.

annick goutal l'ile au the brume visage

brume annick goutal l'ile au the

Pour que le bonheur des adeptes de la marque soit complet, une seconde édition limitée est venue s’ajouter cette année à la collection L’Ile au Thé : la Brume Parfumée Visage, présentée dans un vaporisateur assez compact qui trouvera facilement sa place dans un sac à main ou de voyage.

Cette eau se dirige clairement vers le domaine du soin. Sa fragrance est très agréable, mais beaucoup plus volatile et discrète que celle de l’eau de toilette. Elle dépose un voile délicatement parfumé (chose que l’on constate souvent dans la cosmétique coréenne qui se plaît souvent à parfumer ses produits skincare), permet d’hydrater la peau, de la mettre à l’abri des agressions extérieures, tout en lui redonnant éclat et énergie.

Pour cela, Annick Goutal a parié sur les propriétés du citron caviar – riche en vitamines C, E, et en polyphénols -, de la levure de cactus et du thé vert – que l’on ne présente plus pour ses propriétés antioxydantes ! – afin d’aider l’épiderme à renforcer ses défenses naturelles et favoriser sa régénération.

Vous pouvez l’utiliser à tout moment de la journée pour vous rafraîchir et profiter d’un petit boost d’hydratation, ou l’employer comme j’ai choisi de le faire de mon côté, en brume fixatrice de maquillage : elle remplit divinement ce rôle.

ile au the annick goutal

A l’image de toutes les créations nées du talent de la maison Annick Goutal, L’Ile au Thé compte sans hésitation parmi les chefs-d’œuvres de la parfumerie, ceux dont on peut être sûres qu’ils existeront durant des décennies. Elle se développera aussi bien sur la peau des femmes que des hommes (elle est également proposée en flacon masculin) , et le rituel beauté qui a été imaginé pour accompagner cette fragrance devrait lui aussi faire des émules, procurant un réel moment de détente et de bien-être. Mon coup de foudre pour les accords de ce parfum a été immédiat, et la grande infidèle que je suis dans le domaine des fragrances pourrait bien offrir son cœur ad vitam æternam à L’Ile au Thé d’Annick Goutal, tant je me plais à me lover chaque jour dans son sillage offrant le plus enivrant des cocons.

Comme pour toutes les éditions limitées, je vous recommande de ne pas trop attendre si vous souhaitez vous en offrir une ; l’eau de toilette en habit classique, elle, sera encore disponible dans le futur, je vous rassure.

Vous retrouverez l’Eau De Toilette (100 ml / 110 €), la Brume Visage (50 ml / 45 €) et le Savon Exquis Visage Et Corps (100 gr / 24 €), dans les boutiques Annick Goutal et sur www.annickgoutal.com. L’eau de toilette, victime de son succès, est déjà épuisée sur le site officiel de la marque, mais reste disponible chez Feelunique. Un bon conseil, ne tardez pas trop !

Connaissiez-vous ce parfum ? Quel est votre fragrance du moment ? Et vous, plutôt fidèle ou infidèle dans le domaine de la parfumerie ?

Je vous dis à très vite,

Lili.

Résumé du post
Date de la revue
Produit
Annick Goutal L'Ile Au Thé
ma note
51star1star1star1star1star
Suivre:
Partager:

20 Commentaires

  1. 12 septembre 2017 / 7:02

    J’ai posé une fois mon nez sur un flacon Annick Goudal. Et se fut l’amour fou…
    Ton article est très joli et la description des odeurs, absolument superbe. Sans parler des photos 😉 Il semblerait que que ce flacon ne soit toutefois pas pour moi. Mais qu’à c’la n’tienne, voilà que j’ai désormais envie d’aller humer quelques autres fragrances de la maison. Convaincue que je pourrais sans problème, trouver de bien jolies pépites.
    🙂
    A bientôt

    • 12 septembre 2017 / 9:45

      C’est souvent le cas quand on plonge le nez dans les créations Annick Goutal. Que les notes de ses parfums s’adressent ou non à notre personnalité, on ne peut nier le talent de parfumeur.
      Je me suis initiée à la marque par Petite Chérie, qu’une amie porte à merveille, et que je rêve d’ajouter à ma collection. Je pense que tu trouveras sans doute ton bonheur, la palette de leurs fragrances est assez riche, allant, des jus les plus frais au plus capiteux. Et bien, bon parcours initiatique alors ! ☺
      Je t’embrasse, et je te dis à très vite,
      Lili.

  2. 12 septembre 2017 / 10:11

    J’adore le packaging et l’odeur à l’air top, il me tente bien ce parfum !
    Gros bisous

    • 12 septembre 2017 / 10:20

      Ravie d’avoir pu t’en apprendre davantage au sujet de L’Ile au Thé ! ☺
      Passe une belle soirée,
      Lili.

  3. 12 septembre 2017 / 11:20

    Coucou Lili,
    Tu as su captiver mon attention à travers ce joli voyage olfactif! Cet article est un ravissement, et je suis toujours ébranlée lorsque je te lis…
    Le monde de la parfumerie est passionnante et il me tarde de découvrir cette « Ile au thé » que tu as décrit avec beaucoup de sensibilité et de professionnalisme. On se rend compte que tu es connaisseuse en la matière…il est toujours difficile de rendre compte d’une fragrance, et ta jolie description m’a offert l’impression de pouvoir humer les notes de ce parfum…
    Son nom aussi me plaît beaucoup puisque l’heure du thé est devenu un rituel pour moi…(comme toi me semble-t-il?)
    Un grand merci Lili pour ces petits moments de lecture si agréables.
    Je t’embrasse
    Valérie

    • 13 septembre 2017 / 10:32

      Bonsoir Valérie,

      Je te remercie d’avoir pris le temps de me lire, et évidemment, te remercie aussi pour ces adorables compliments ! ☺
      Effectivement, c’est toujours très difficile de décrire un parfum, tout d’abord car on touche à l’émotion est qu’il n’y a rien de plus personnel et aussi, d’impalpable qu’une émotion, mais aussi parce qu’il est parfois complexe de trouver le mot juste pour décrire chaque note. Le vocabulaire et le choix des mots prennent tout leur sens dans une revue parfum.
      Je suis ravie d’avoir pu te faire découvrir L’Ile au Thé, en espérant que tu aies la chance prochainement de te plonger dans ces délicieuses effluves.
      Je t’embrasse, passe une belle journée.

      Lili.

  4. Papillon
    13 septembre 2017 / 6:06

    Ton article est magnifiquement bien écrit, ça donne tellement envie de s’y connaître ! Merci beaucoup !

    • 13 septembre 2017 / 9:42

      Et pourtant, j’ai toujours l’impression qu’une revue parfum a toujours ce goût d’inachevé… Il est tout simplement impossible d’aborder le parfum dans toutes ses dimensions à l’écrit. En tous les cas, je te remercie pour ton compliment et je suis ravie d’avoir pu te présente ce petit bijou de la parfumerie.
      Je t’embrasse,
      Lili.

  5. 13 septembre 2017 / 6:36

    Vos photos sont toujours incroyables Lili, vraiment! On peut presque toucher le flacon, c’est dingue!

    J’aime aussi la façon dont vous parlez du parfum. Ça me donne envie de le découvrir, et de m’intéresser à nouveau à Annick Goutal (une maison que j’ai négligé depuis trop longtemps).

    Salutations parfumées 😉

    • 13 septembre 2017 / 9:54

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire. Je suis toujours très touchée du passage d’un lauréat du prix Jasmin par ici ! ☺
      Le parfum est pour moi une source d’inspiration infinie. Il y a tellement de vie dans un flacon : la lumière qui le traverse, le liquide qui danse à chaque mouvement… J’ai toujours été fascinée par le côté « palpable » du parfum, qui est pourtant si volatile et éphémère. L’Ile au Thé étant mixte, je ne peux que vous conseiller d’aller la découvrir à votre tour, en espérant qu’elle vous procure la même émotion.
      Passez une belle journée.
      Au plaisir de vous lire,
      Lili.

  6. 13 septembre 2017 / 7:42

    Je ne connaissais pas cette créatrice.
    On est transporté par tes mots, voilà un très bel hommage destiné à ce parfum qui apparaît comme hors du commun.

    • 13 septembre 2017 / 10:28

      Je suis vraiment ravie d’avoir pu te faire découvrir l’univers d’Annick Goutal. Il te reste un bon nombres de pépites de la parfumerie à découvrir, alors ! ☺

  7. 13 septembre 2017 / 9:28

    Le flacon est vraiment somptueux, les lignes sont tellement raffinées et précises, un chef d’œuvre. En revanche les notes ne me tentent pas plus que ça, un peu trop fortes à mon goût. ^^ Par contre le savon, pourquoi pas.

    • 13 septembre 2017 / 9:39

      Le raffinement est toujours de mise chez Annick Goutal…
      Concernant la fragrance, elle est très douce et apaisante. J’ai peut-être mal exprimé mon ressenti car les notes ne sont absolument pas entêtantes. ☺

  8. 14 septembre 2017 / 6:40

    Hello ma Lili! J’espère que tu vas bien.
    Une véritable invitation au voyage! je regrette de ne pas pouvoir sentir ces parfums qui ont l’air merveilleux, car pas dispo vers chez moi. Je me souviens de « Petite chérie » , un parfum que certaines stars disaient porter, mais malheureusement jamais eu l’occasion de sentir, alors que j’aurais bien eu envie. Toujours à la recherche de « mon « parfum….
    bisous ma Lili
    flo

    • 16 septembre 2017 / 9:05

      Hello Flo !

      J’espère que tu vas bien et que tu as passé une agréable semaine. Effectivement, les parfums Annick Goutal sont portés par de nombreuses célébrités ( Madonna, Céline Dion, Catherine Deneuve, notre regrettée Jeanne Moreau…). J’ai une tendre affection pour Petite Chérie et je n’ai aucun doute sur le fait que je vais un jour finir par céder à la tentation. Ses notes de poire sont tellement addictives. L’une de mes amies le porte à merveille !
      Je ne sais pas si tu as vu, mais au cas où : sur la boutique en ligne Annick Goutal, il est possible de commander le parfum de ton choix, qui est envoyé avec un échantillon. Tu peux ainsi tester la fragrance avant de te décider, et retourner le parfum si il ne te correspond pas.
      Voilà, voilà ! En espérant que tu trouves enfin « ton » parfum. =)
      Je t’embrasse,
      Lili.

  9. 19 septembre 2017 / 11:42

    Je n’ai pas eu la chance de sentir ce parfum mais en général Annick Goutal fait de bons produits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *