J'ai testé les protections solaires SeventyOne Percent : mon avis !

Que valent les protections solaires SeventyOne Percent ? Mon avis !

seventyone percent avis

Je ne vous avais pas encore présenté de protections solaires cette année, alors remédions à cela au plus vite avec la jolie petite marque SeventyOne Percent. Vous la connaissez sans doute si vous fréquentez l’eshop de Oh My Cream ! Fondée par 2 amoureux de la vague, elle réunit à son catalogue des produits solaires naturels et depuis quelques temps, un peu de skincare.

J’ai testé l’un de ses best-sellers, l’Eco Sun Spray Invisible, je vous propose de découvrir mon avis dans cette revue.

SeventyOne Percent, les solaires eco-friendly.

seventyone percent

Si vous êtes à la recherche de produits solaires clean, respectueux des océans, made in France et engagés, alors il est fort possible que vous tombiez sous le charme de SeventyOne Percent.

SeventyOne Percent a été fondée en 2009 par deux amis surfeurs, Marc Levy & Raphaël Vannier, entre Biarritz et Hossegor. Au départ, elle s’adressait surtout aux passionnés de surf, sport qui nécessite une protection solaire exemplaire puisque l’on passe de longues heures sur une planche, sans aucune zone d’ombre. De plus, la réflection du soleil dans l’eau peut intensifier jusqu’à 25% le rayonnement solaire, et par conséquent, ses effets néfastes sur la peau.

Les passionnés de surf doivent donc tenir compte de 3 critères pour choisir leur protection solaire :

  • la crème solaire doit être efficace dès l’application (de ce fait, elle renferme le plus souvent un écran solaire minéral)
  • elle doit être extrêmement résistante à l’eau et à la transpiration
  • enfin, cela va de soi, elle doit protéger efficacement la peau des UVAs et UVBs.

Jusque là, il n’est pas trop compliqué de trouver un solaire qui coche toutes les cases mais cela se complique quelque peu lorsque l’on prend en compte l’impact environnemental…

Le surf est bien plus qu’un sport, c’est un véritable mode de vie ! Celles et ceux qui le pratiquent, au plus près de la nature et des éléments, sont souvent des personnes très engagées sur le plan écologique.

En 2009, trouver une protection solaire clean (je parle à la fois de la formule, du packaging et du lieu de production) pouvant répondre parfaitement aux besoins spécifiques des surfeurs était quasiment impossible… Raison pour laquelle nos deux amis passionnés de planche ont fondé SeventyOne Percent. Ce n’est que récemment que la marque a ouvert son offre au grand public et que l’on peut glisser ses jolis tubes colorés dans nos cabas de plage ! ☺️

Quant à son drôle de nom de baptême, il s’explique assez simplement : nous sommes composés à 70% d’eau, tout comme la planète et SeventyOne Percent reverse 1% de ses bénéfices au programme 1% for the Planet, ce qui nous donne 71% soit… SeventyOne Percent dans la langue anglaise.

seventyone percent creme solaire

SeventyOne Percent : charte de formulation.

Chez SeventyOne Percent , les formules renferment 80% à 100% d’ingrédients naturels et bien qu’elle se positionne sur le segment de la clean beauty, la marque ne ferme pas totalement la porte au synthétique. Ce qui importe pour elle, c’est de produire un solaire efficace, désirable (que votre crème s’étale bien, sente bon), ayant un moindre impact sur l’environnement.

Je vous l’ai déjà dit, ce n’est pas parce qu’un composé sort d’un laboratoire qu’il est « moins bon » ou plus polluant qu’un ingrédient naturel. C’est vraiment au cas par cas ! Dans le domaine des filtres solaires par exemple, filtres minéraux ou chimiques ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients, et chose que les marques de cosmétique naturelle précisent rarement, c’est que les deux subissent un traitement chimique.

Pour celles et ceux que le sujet intéresse, je vous avais fait un point récemment sur mon compte Instagram (@needsandmoods), toujours accessible dans mes stories à la une. Je vous expliquais justement que selon les situations, les filtres minéraux n’étaient pas toujours appropriés.

Or, ce qu’il faut garder à l’esprit, bien avant toute considération environnementale, c’est qu’il faut impérativement protéger votre peau des effets néfastes du soleil (c’est non négociable pour votre santé) et que quel que soit le filtre que vous choisirez, minéral ou chimique, il aura forcément un impact sur la flore aquatique, notamment sur le phytoplancton. Actuellement, on ne peut pas faire autrement et la seule véritable solution serait de vivre au fond d’un bunker afin de ne pas avoir à utiliser de crèmes solaires ! 🤷🏼‍♀️

Sur le plan écologique, il n’existe donc malheureusement pas de solaires parfaits, mais par contre, certains sont moins dommageables pour l’environnement. Je pense par exemple aux crèmes solaires waterproof qui adhèrent mieux et plus longtemps à la peau. Elles ne vont pas ou peu se diluer dans les océans et seront ainsi éliminées sous la douche pour atterrir au final en station d’épuration.

seventyone percent avis

Mais revenons-en à SeventyOne Percent… La marque emploie donc des filtres solaires minéraux (dioxyde de titane et oxyde de zinc) mais n’exclue pas totalement l’usage de certains filtres chimiques identifiés aujourd’hui comme “clean”. Elle privilégie les premiers mais parfois, va se tourner vers des filtres chimiques qui proposent un spectre de protection différent ou une sensorialité plus adaptée à la fonction produit. Les filtres minéraux étant blanchissants, il est par exemple difficile de les utiliser pour formuler une protection solaire cheveux… Bref, comme toujours, c’est tout simplement une question de bon sens ! 😉

Le seul claim de SeventyOne Percent est de se refuser à l’usage :

  • de l’octocrylène, de l’homosalate et du benzophénone
  • des silicones
  • des huiles minérales
  • des nanoparticules
  • du phenoxyethanol.

Voilà globalement ce qu’il faut retenir de l’engagement durable de SeventyOne Percent. J’ajoute que tous leurs packagings sont éco-conçus, réalisés en matériaux recyclés et recyclables (le plastique provient du recyclage de bouteilles de lait par exemple), que la marque limite autant que possible les étuis secondaires (moins de déchets), qu’elle ne propose pas d’échantillons ou de produits à usage unique et que tous les produits sont fabriqués en France.

seventyone percent eco sun spray avis

SeventyOne Percent : mon avis.

De mon côté, j’ai donc choisi de tester l’Eco Sun Spray Invisible dont voici les principales caractéristiques :

  • SPF/FPS 50+
  • Protection UVA : 25,3
  • 99% d’ingrédients naturels
  • Formule très résistante à l’eau
  • Made in France
  • Testé sous contrôle dermatologique.

Et bien, moi qui suis extrêmement difficile en matière de protections solaires, je peux vous dire que cette fois-ci, le coup de cœur a largement été au rendez-vous. J’ai tout aimé : le packaging, la texture, l’odeur… On est pas loin du sans faute !

seventyone percent protection solaire

Pour commencer, j’adore ce packaging ! Le format tube pèse moins lourd dans le sac de plage qu’un flacon et le spray permet d’appliquer le produit facilement, à 360°. Il fonctionne même lorsqu’il a la tête vers le bas ! Je n’ai donc pas à solliciter mon chéri afin qu’il m’aide à me tartiner les zones plus difficiles d’accès comme le dos ou l’arrière des cuisses. 😉

De plus, il s’agit d’un tube airless qui préserve la formule du contact avec l’air. Côté praticité, je valide donc à 100% !

La formule a également quelques solides arguments pour me séduire notamment une très belle association d’huiles végétales qui vont préserver la peau du dessèchement et renforcer le film hydrolipidique (jojoba, karanja, buriti, tournesol, soja). Elle renferme aussi du squalène, un humectant qui va favoriser l’hydratation, et bien sûr des filtres UVs. Ici, SeventyOne Percent a opté pour du dioxyde de titane et de l’oxyde de zinc.

Pour les puristes, voici la liste INCI :

Dicaprylyl Ether (huile neutre), Caprylic / Capric Triglyceride (huile neutre), Coco-Caprylate/Caprate (huile neutre/émollient), Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil (huile de jojoba), Pongamia Glabra Seed Oil (huile de graine de karanja), Titanium Dioxide (filtre UV minéral), Zinc Oxide (filtre UV minéral), Parfum (fragrance), Polyglyceryl-3 Polyricinoleate (émulsifiant), Dimer Dilinoleyl Dimer Dilinoleate (agent fixant/émollient), Oleic/Linoleic/Linolenic Polyglycerides (agent fixant/émollient), Zea Mays (Corn) Starch (amidon de maïs), Mauritia Flexuosa Fruit Oil (huile de buriti), Jojoba Esters (esters de jojoba/agent émollient et hydratant), Polyhydroxystearic Acid (émulsifiant), Silica (agent opacifiant), Stearic Acid (acide gras saturé/agent de restauration lipidique), Pongamol (agent masquant), Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil (huile de tournesol), Tocopherol (vitamine E/agent antioxydant), Linalool (agent parfumant), Beta Sitosterol (stabilisateur d'émulsion), Coumarin (agent parfumant), Squalene (squalane végétal/humectant), Glycine Soja (Soybean) Oil (huile de soja), Geraniol (agent parfumant).

Suite aux différents avis que j’avais pu lire, je m’attendais à ce que l’Eco Sun Spray se présente sous la forme d’un lait, mais en réalité, il s’agit d’une texture hybride, plus proche de l’huile en terme de toucher, extrêmement fluide. Au passage, je vous conseille d’espacer le spray d’au moins 20 centimètres lors de la pulvérisation afin que la matière se répartisse en « pluie » sur votre peau. Autrement, comme sur le swatch ci-dessous, elle va avoir tendance à couler ce qui n’est pas des plus pratiques pour l’application ! 😉

seventyone percent eco sun spray test avis

Cette texture est absolument parfaite ! Très facile à appliquer, elle glisse bien sur la peau et surtout est hyper sensorielle. On a réellement l’impression d’utiliser un soin pour le corps et non pas un solaire. Quant à son parfum, il est tout simplement à tomber ! C’est une odeur vanillée, légèrement chocolatée. Enfin, en tous les cas, mon nez perçoit une petite note de cacao très plaisante. C’est bien la première fois que je trouve un solaire aussi addictif. J’ai tout le temps envie d’en remettre ! 😁

Je ne dirais pas que le fini de l’Eco Sun Spray est totalement invisible mais honnêtement, pour un solaire minéral, il se défend vraiment bien. Sur ma peau claire, en prenant le temps de bien le masser, il se fait complètement oublier. En revanche, j’ai demandé à ma mère qui a la peau bien plus hâlée que la mienne de jouer le cobaye et elle conservait par endroit quelques légères traces blanches. Cela dit, rien de comparable avec d’autres solaires à filtres minéraux que j’ai pu lui faire essayer par le passé. C’était franchement anecdotique !

J’en profite pour vous rappeler que lorsque vous appliquez vos solaires, il ne faut pas vous contenter d’en déposer une noisette… Pour atteindre l’indice de protection annoncée, il faut 2 mg de produit par cm² de peau (soit environ 35 grammes pour l’ensemble du corps), sinon, c’est le coup de soleil assuré. J’insiste car j’ai pu voir des commentaires de personnes ayant la peau noire affirmant que le fini de l’Eco Sun Spray était bien, comme annoncé, totalement invisible. Ce sera le cas si vous avez la main trop légère mais… vous ne serez pas correctement protégées.

Au pire, si c’est un point rédhibitoire pour vous, alors optez pour un solaire à filtre chimique et là, vous serez certaines de n’avoir aucune trace blanche ! Si vous vous y refusez pour des raisons écologiques, retenez de toute façon que :

  • la surface des filtres solaires minéraux est aussi traitée chimiquement
  • ce n’est pas parce que votre solaire renferme des filtres minéraux qu’il est plus « clean » que ceux à base de filtres chimiques. La différence se fait plus sur les à-côtés : formule waterproof qui ne va pas ou peu se diluer dans l’eau, packaging éco-conçus, etc.

seventyone percent

J’ajoute qu’une fois appliqué, l’Eco Sun Spray ne colle pas et ne laisse pas la peau grasse, mais on sent tout de même un léger film satiné en surface, un peu comme après avoir passé une huile sèche.

Globalement, j’ai trouvé qu’il résistait bien à l’eau et à la transpiration, ce qui ne vous dispense évidemment pas de renouveler l’application juste après votre baignade. Enfin, il ne tâche pas les vêtements et les huiles présentes dans la formule apportent une réelle sensation de confort. Je sens que ma peau est douce, souple, et bien hydratée.

Vous l’aurez compris, pour moi, c’est un sans faute ! En général, avec les solaires minéraux, il y a toujours un petit hic (effet blanchissant, texture trop lourde…), alors qu’ici, il n’y a aucun compromis ni sur l’efficacité, ni sur le plaisir à l’utilisation.

Sincèrement, j’ai beau chercher, je n’ai absolument rien à lui reprocher, si ce n’est peut-être son prix qui est quelque peu élevé mais il faut bien garder à l’esprit qu’il s’agit ici d’une production française – cela a forcément un coût – et que les solaires SeventyOne, initialement conçus pour les surfeurs, sont des produits ultra techniques.

Bref, si vous n’avez pas encore trouvé votre bonheur en matière de protection solaire naturelle, je ne peux que vous inciter à donner une chance à celle-ci. Je suis certaine que vous allez l’adorer !

Vous retrouverez l’Eco Sun Spray Invisible SPF 50 + de SeventyOne Percent au prix de 28,90 € (100 ml) sur la boutique en ligne de Oh My Cream, juste ici ➝ Protection solaire minérale invisible.

Et vous, quelle protection solaire utilisez-vous en ce moment ? Avez-vous testé celles de SeventyOne Percent ?

Je vous dis à très vite,

Lili.

Résumé du post
Date de la revue
Produit
SeventyOne Percent Eco Sun Spray Invisible
ma note
51star1star1star1star1star
Product Name
SeventyOne Percent Eco Sun Spray Invisible
Price
EUR 28,90
Product Availability
Available in Stock
Needs and Moods

C'est toujours un plaisir de discuter beauté avec vous. N'hésitez pas à me laisser un petit mot en souvenir de votre passage sur le blog dans la zone de commentaires, ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux !

2 Comments
  1. Coucou, merci pour ce partage intéressant! Je viens de découvrir votre blog et je le trouve super! Bonne continuation

Leave a Reply

Your email address will not be published.