Ulé Beauty Le C Bright : mon avis sur ce sérum à la vitamine C !

Ulé Beauty Le C-Bright & Le Make Off : mon avis !

ule beauty

Il y a quelques temps, je vous avais annoncé la sortie de deux jolies nouveautés chez Ulé Beauty : Le Make Off, un baume démaquillant et Le C-Bright, un sérum à la vitamine C. Le moment est enfin venu de vous parler de ces petites pépites !

J’ai pu les découvrir en avant-première, avant leur lancement, je vous dresse le bilan de mon expérience ci-dessous. A mon avis, ça risque de vous plaire… 😉

Ulé Beauty Le C-Bright & Le Make Off : 2 Superbes Nouveautés

ule beauty soins visage

L’an dernier, je vous présentais Ulé, vous déclarant au passage un énorme coup de cœur pour cette jeune marque et green vegan du groupe Shiseido. A l’époque d’ailleurs, beaucoup d’entre vous m’avaient fait confiance en se lançant à leur tour dans l’exploration des soins de la marque. Et vos retours ont été unanimes, notamment à propos du sérum Oh La Plump, validé par toutes comme étant le meilleur sérum hydratant !

Si vous venez tout juste d’arriver sur le blog ou que vous n’avez encore jamais entendu parler des soins Ulé – ça m’étonnerait, mais sait-on jamais ! 😉 -, je vous invite à consulter l’article où je vous livrais mon avis sur la marque ainsi que les différents éléments permettant de saisir son positionnement.

Ulé Beauty, une marque de soins visage Nature Tech

Pour la resituer, je dirais qu’il s’agit d’une marque de skincare clean, engagée, fun et surtout ultra pointue ! Elle entre clairement dans la catégorie nature tech : un mélange de beaux extraits botaniques et de molécules high tech. Vous savez que ces marques là sont rares… Bien souvent, on a soit l’un (des formules naturelles mais basiques), soit l’autre (des ingrédients ultra pointus mais des formules conventionnelles). Chez Ulé, on a les deux, des soins haute performance, développés à partir des meilleurs actifs issus de la bio-technologie !

Ulé est aussi une marque avant-gardiste, la première marque à extraire ses actifs phares de l’agriculture verticale. Ce concept de ferme urbaine permet de diminuer l’empreinte carbone de la marque (95% d’eau utilisée en moins grâce à un circuit de culture fermé) et d’avoir des matière premières pures, sans pesticides, ultra fraîches. Les plantes, exploitées dès leur cueillette et travaillées « à la minute », conservent ainsi l’ensemble de leurs précieux nutriments.

Je ne vais pas m’attarder sur ses autres nombreuses qualités – vous irez lire l’article en question – puisque le sujet du jour, vous l’aurez compris, ce sont les deux superbes nouveautés qui sont venues compléter le catalogue Ulé Beauty dernièrement.

ule baume demaquillant naturel

Ulé Le Make Off Baume démaquillant : Avis

Je vais commencer les présentations par le baume démaquillant dont l’arrivée était grandement attendue par les adeptes du double nettoyage. Je vous ai déjà expliqué que pour un nettoyage optimal de la peau, votre routine doit inclure deux gestes essentiels :

  • démaquillage avec une texture lipophile qui va décoller et dissoudre les corps gras (maquillage, sébum, filtres solaires, etc)
  • nettoyage avec un produit moussant pour débarrasser la peau des molécules hydrophiles telles que la sueur, la poussières, les particules de pollution…

Or jusqu’à maintenant, la marque proposait uniquement un gel nettoyant (Rêve of Pure). Un démaquillant, c’est ce qui manquait vraiment chez Ulé !

ule le make off

Au cœur de la formule, on retrouve le fameux Pure Botany Blend, un complexe composé de 3 extraits botaniques – centella asiatica, coleus, tulsi – présent à hauteur de 33% dans la plupart des produits de la marque, et à une concentration de 55% dans tous les sérums.

Son rôle ? Encourager la résilience de la peau et restaurer ses capacités de défense naturelle. Plus forte, la peau est ainsi davantage à même de combattre les agressions extérieures, le stress oxydatif, tout en se protégeant des dommages futurs.

Tous les soins Ulé sont construits autour de ce socle d’actifs, auxquels s’ajoutent ensuite des ingrédients plus ciblés. Par exemple, pour le baume démaquillant Le Make Off, les ingrédients choisis sont destinés à renforcer la barrière cutanée :

  • les prébiotiques favorisent le bon équilibre du microbiome
  • les céramides vont former une couche protectrice en surface de la peau afin d’éviter que celle-ci ne s’assèche ou ne se déshydrate.

Evidemment, la formule renferme aussi un corps gras pour l’action démaquillante : l’huile de prune. Je trouve ce choix très pertinent car il s’agit d’une huile riche en acide oléique, un acide gras présent dans le sébum humain qui va également permettre de renforcer le film hydrolipidique. Toute la formule a été conçue en ce sens : préserver, protéger la fonction barrière grâce à de nombreux émollients, des humectants et de bons lipides.

Voici le détail de la liste INCI :

AQUA (eau), PROPANEDIOL (humectant), COCO-CAPRYLATE/CAPRATE (huile neutre/émollient), CENTAUREA CYANUS FLOWER WATER (eau florale de bleuet), UNDECANE (émollient), POLYGLYCERYL-6 STEARATE (émollient), BEHENYL ALCOHOL (alcool gras/émulsifiant), GLYCERYL BEHENATE (émulsifiant), SQUALANE (agent humectant), GLYCERIN (agent humectant), XYLITOL (sucre de bouleau/humectant), PRUNUS DOMESTICA SEED OIL (huile de prune), TRIDECANE (agent parfumant), BETAINE (agent humectant), PRUNUS AMYGDALUS DULCIS (SWEET ALMOND) OIL (huile d'amande douce), 1,2-HEXANEDIOL (agent d'entretien de la peau), ALPHA-GLUCAN OLIGOSACCHARIDE (prébiotiques), AVENA SATIVA (OAT) KERNEL FLOUR (farine d'avoine), ORYZA SATIVA (RICE) STARCH (amidon de riz), PHENETHYL ALCOHOL (agent masquant), CENTELLA ASIATICA JUICE (jus de centella asiatica), COLEUS FORSKOHLII JUICE (jus de coleus), OCIMUM TENUIFLORUM JUICE (jus de tulsi), POLYGLYCERYL-6 BEHENATE (stabilisateur d'émulsion), CARBOMER (stabilisateur d'émulsion), PANTHENOL (provitamine B5), SODIUM BENZOATE (conservateur), DIGLYCERIN (humectant), SODIUM GLUCONATE (agent de chélation), SODIUM HYDROXIDE (agent de texture), TRITICUM VULGARE (WHEAT) GLUTEN EXTRACT (régulateur de pH), CITRIC ACID (régulateur de pH), POTASSIUM SORBATE (conservateur), TOCOPHEROL (vitamine E).

ule le make off test

Alors, le verdict ? C’est simple, j’ai adoré ce produit ! Pourtant, je ne suis pas des plus faciles à convaincre, ayant déjà testé des dizaines de baumes démaquillants… Mais je dois avouer que celui-ci a un petit quelque chose qui le rend vraiment unique en son genre !

Ce qui m’a tout d’abord surprise, c’est sa texture, en réalité plus proche de la crème démaquillante que du baume classique. Elle est fluide, onctueuse et vous n’avez pas besoin de la préchauffer entre vos mains avant application. Je le faisais au départ, par habitude, mais je me suis rapidement rendu compte que c’était totalement inutile. Le produit est « prêt à l’emploi » ! On a tout l’avantage du baume (démaquillage efficace, sensorialité) sans les inconvénients (sensibilité de la texture aux températures).

C’est un produit qui à mon sens convient parfaitement aux peaux sensibles, très doux, avec une texture « cocon » et une belle glisse, ce qui facilite la gestuelle et évite d’avoir à sursolliciter la peau avec un massage un peu trop insistant. Quant à son toucher, il est non gras, raison pour laquelle je conseillerai volontiers ce démaquillant à celles qui n’ont pas l’habitude avec les touchers huileux.

Et puis, Le Make Off est clairement un produit plaisir ! Si le démaquillage est une nécessité, personnellement j’accorde beaucoup d’importance à la notion de sensorialité, critère qui est amplement au rendez-vous avec ce baume. On prend le temps de masser la peau, il y a un « vrai » toucher, ce que l’on a pas avec un lait démaquillant ou une eau micellaire. Son parfum également est très réussi ! L’huile de prune amène une note amandée subtile mais suffisamment prononcée pour se faire totalement addictive. Un délice !

Enfin, j’ai bien sûr testé son efficacité puisque c’est tout de même ce qui nous intéresse. Que ce soit les maquillages légers, les formules très tenaces, rien ne lui résiste ! Même pour le mascara waterproof ou mes rouges longue tenue, je n’ai pas besoin d’insister. Idem, il s’émulsionne et se rince sans encombre.

J’ai bien cherché la petite bête, mais force est de constater que Le Make Off coche toutes les cases, y compris celle du packaging hautement désirable (et durable) ! 😉

Le Make Off – 39€ (75 ml), disponible ici.

ule le c bright

Ulé Le C-Bright : Avis

La seconde nouveauté, et non des moindres, à avoir vu le jour récemment chez Ulé, c’est Le C-Bright ! Etant donné que j’avais A-DO-RÉ le sérum hydratant que la marque nous avait proposé à ses débuts – Oh La Plump -, j’avais forcément envie de donner une chance à celui qui s’adresse cette fois-ci, non pas aux peaux en manque d’hydratation, mais aux peaux ternes, fatiguées, en manque d’éclat ou encore présentant des taches d’hyperpigmentation. C’est donc Le C-Bright qui a été dévellopé pour remplir cette office, à grand renfort de vitamine C !

Le C-Bright : composition

Voici la liste INCI :

AQUA (eau), PROPANEDIOL (humectant), CENTELLA ASIATICA JUICE (jus de centella asiatica), COLEUS FORSKOHLII JUICE (jus de coleus), OCIMUM TENUIFLORUM JUICE (jus de tulsi), ALCOHOL (alcool/solvant), GLYCERIN (agent humectant), BETAINE (agent humectant), SQUALANE (agent humectant), TRIHEPTANOIN (agent d'entretien de la peau), ASCORBYL TETRAISOPALMITATE (forme de vitamine C stabilisée), POLYACRYLATE CROSSPOLYMER-6 (agent de contrôle de la viscosité), OLIVE OIL POLYGLYCERYL-6 ESTERS (agent émollient), PALMARIA PALMATA EXTRACT (extrait d'algues rouges), XANTHAN GUM (agent de texture), PHENETHYL ALCOHOL (agent masquant), MALTODEXTRIN (agent fixant), 1,2-HEXANEDIOL (agent d'entretien de la peau), PANTHENOL (provitamine B5), PENTAERYTHRITYL TETRAISOSTEARATE (agent émollient), SODIUM BENZOATE (conservateur), TOCOPHERYL ACETATE (dérivé de vitamine E/agent antioxydant), HYDROXYETHYL ACRYLATE/SODIUM ACRYLOYLDIMETHYL TAURATE COPOLYMER (agent de contrôle de la viscosité), DIGLYCERIN (agent humectant), SOLANUM LYCOPERSICUM (TOMATO) FRUIT LIPIDS (extrait de tomate/agent antioxydant), ZINC GLUCONATE (agent antimicrobien), TROPAEOLUM MAJUS FLOWER/LEAF/STEM EXTRACT (extrait de grande capucine), SODIUM METABISULFITE (conservateur), TOCOPHEROL (vitamine E), SIMMONDSIA CHINENSIS (JOJOBA) SEED OIL (huile de jojoba), PARFUM (fragrance), HAEMATOCOCCUS PLUVIALIS EXTRACT (extrait d'algue Haematococcus pluvialis), HELIANTHUS ANNUUS (SUNFLOWER) SEED OIL (huile de tournesol), CAPRYLYL GLYCOL (agent émollient), SORBITAN ISOSTEARATE (émulsifiant), COLEUS FORSKOHLII EXTRACT (extrait de coleus), LIMONENE (agent parfumant), OCIMUM TENUIFLORUM EXTRACT (extrait de tulsi), LINALOOL (agent parfumant), ETHYLENE BRASSYLATE (agent parfumant), CENTELLA ASIATICA EXTRACT (extrait de centella asiatica)

Le cœur de la formule repose toujours sur le complexe Pure Botany Blend et sa synergie d’extraits botaniques  : centella asiatica, coleus et tulsi. Et côté actifs, on retrouve 3 ingrédients clés :

  • une forme stabilisée de vitamine C, aux vertus anti-âge, antioxydantes et anti-taches brunes
  • l’astaxanthine, un pigment issu d’une micro-algue qui confère au C-Bright sa couleur orangée mais pas que, puisqu’il s’agit aussi d’un puissant antioxydant qui va protéger les cellules du stress oxydatif, et par conséquent du vieillissement cutané prématuré, au même titre que la vitamine C
  • un extrait d’algues riche en xylose et galactose, deux molécules qui vont réguler le processus de pigmentation et ainsi aider à obtenir un teint plus homogène

Ce qui est intéressant ici et révélateur de l’expertise de la marque, c’est que la combinaison de ces 3 actifs permet d’atteindre un pouvoir antioxydant 6000 supérieur à la vitamine C seule ! Le tout, en évitant le risque d’irritation pour les peaux sensibles puisque Ulé a opté pour du tétraisopalmitate d’ascorbyle, une forme stabilisée de vitamine C, plutôt que de la vitamine C pure. Si vous vous intéressez aux produits de la marque, vous devez savoir que tous les soins visage Ulé sont formulés dans un souci de haute tolérance.

marque ule beauty

L’autre intérêt de faire appel à des formes stabilisées de vitamine C plutôt qu’à de la vitamine C pure est qu’elles permettent de cibler plus finement certaines problématiques. Dans le cas présent, le tétraisopalmitate d’ascorbyle est particulièrement intéressant en raison de ses propriétés éclaircissantes et son action sur l’hyperpigmentation (taches brunes, cicatrices post-acnéique, etc).

Et bien sûr, en parallèle, il possède des propriétés proches de celles de la vitamine C pure : il va protéger la peau contre les effets des radicaux libres, ralentir le photo-vieillissement, favoriser un teint plus uniforme, stimuler la production de collagène et encourager le renouvellement cellulaire.

Le tétraisopalmitate d’ascorbyle est aussi plus stable, puisque comme vous le savez sans doute, la vitamine C est un actif fragile s’oxydant rapidement au contact de la chaleur, de la lumière, de l’air… Et une fois oxydée, vous pouvez faire une croix sur l’efficacité promise !

Bref, comme vous pouvez le voir, on est loin, très loin de ce que nous propose les marques naturelles/bio classiques… C’est précisément ce que j’aime chez Ulé : sa véritable approche scientifique du soin. Rien n’est laissé au hasard !

Et si Ulé a fait un travail remarquable sur la formule de ce sérum, vous allez voir que les qualités organoleptiques de ce dernier sont tout aussi « wahou ». Si vous pensiez que la cosmétique naturelle était ennuyeuse, vous allez vite changer d’avis

ule serum vitamine c avis

Pour commencer, sa belle couleur vitaminée, presque fluo, et je vous le rappelle, totalement naturelle ! Et ensuite, sa texture… Elle semble plutôt dense à la sortie de la pipette, avec un côté gélifié, mais fond en eau sur la peau. On sent bien l’influence de la cosmétique asiatique derrière cette texture dite à sensation.

ule le c bright test

Cela permet aussi de prélever plus facilement la matière puisque tant que vous ne la massez pas, elle conserve son aspect gel. Mais dès que vous commencez à la travailler sur la peau, elle devient plus fluide et prend une consistance davantage aqueuse. Facile à appliquer, elle pénètre rapidement, laissant juste un voile protecteur de surface. Je ne parle pas d’un film gras, mais d’une pellicule invisible qui va aider à « lifter » et flouter un peu le grain de peau. C’est très relatif, d’où les guillemets, mais vous comprenez l’idée. D’ailleurs quand j’ai reçu ce sérum, je l’avais d’abord testé sur le dos de la main – comment résister ? J’ai eu illico envie de l’apprécier sous mes doigts ! 😁 – et ce petit effet de mise en beauté est tout de même assez net.

En ce qui concerne son parfum, il est assez proche de celui du sérum Oh La Plump à la différence qu’ici, plutôt qu’un duo néroli-olive, Ulé a opté pour des notes de néroli et de camomille. C’est délicat, raffiné, parfait pour accompagner la parenthèse bien-être que représente le moment de la routine dans une journée. Je le précise pour celles et ceux qui préfèrent les odeurs neutres, celle du C-Bright ne tient pas sur la peau. On en profite juste durant les quelques minutes qui suivent l’application.

Un sérum à la vitamine C efficace ?

J’ai utilisé ce sérum matin et soir, et je dois dire que je l’ai bien apprécié. L’effet bonne mine est immédiat ! Sa couleur orange apporte une légère coloration à la peau. Ça donne tout de suite une impression de teint plus frais et plus sain. Alors certes, on parle là d’un effet éphémère, mais je pense que vous serez d’accord avec moi pour dire que tout ce qui peut faire monter le glow aux joues est bon à prendre, n’est-ce pas ? 😉

Et puis j’ai vu des résultats très vite (bien réels ceux là) ! Après une dizaine de jours seulement, le teint est plus lumineux, plus homogène, plus reposé également. L’action anti grise mine est palpable ! Sur les taches pigmentaires, je ne pourrais pas me prononcer puisque comme vous le savez, je suis parvenue à me débarrasser de celle qui me contrariait grâce à mon masque LED, mais il n’y a aucune raison pour que vous ne voyez pas de différence puisque la formule de ce sérum est un pur concentré anti-taches !

Est-ce que Le C-Bright est fait pour vous ? Offrir une protection antioxydante, encourager le renouvellement cellulaire, est toujours une excellente idée, quel que soit l’âge. La peau a besoin d’une protection anti-radicallaire lorsqu’elle est confrontée aux agressions extérieures (UV, pollution, etc). Ce sérum peut convenir à tout le monde y compris aux peaux sensibles. Je n’ai pas ressenti le moindre picotement ou tiraillement ! Mais si vous êtes préoccupées par une autre problématique – imperfections, rougeurs, poches dilatés, etc -, vous avez la possibilité de réaliser un diagnostic de peau sur le site d’Ulé, ce que je vous encourage à faire si vous ne connaissez pas encore bien la marque pour être orienté(e)s vers les soins adéquats.

Le C-Bright – 69€ (30 ml), disponible ici.

marque ule beauty

Comment conclure cet article si ce n’est en vous disant que cela se confirme, je suis définitivement fan des soins Ulé ! Des formules ultra pointues, exigeantes, des textures au toucher unique, et niveau efficacité, vous l’aurez compris, je n’ai rien à redire !

Si vous souhaitez les découvrir à votre tour, vous les retrouverez sur www.ulebeauty.com ou sur www.ohmycream.com

Qui parmi vous s’est déjà laissé(e) tenter par un soin de la marque ? Des avis à partager ?

Je vous dis à très vite,

Lili.

*Collaboration commerciale avec Ulé Beauty

 

Pas encore de commentaire

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.