Courrèges La Fille De L'Air, parfum doudou à la fleur d'oranger : mon avis !

Courrèges La Fille De L’Air, mon parfum « doudou ».

courreges la fille de l air avis

Autant je pense que je n’aurais aucune difficulté à vous citer mes trois mascaras préférés, autant dans le domaine de la parfumerie, le choix serait beaucoup plus difficile ! Certains sont de véritables compagnons de vie, et je ne me vois pas un instant me passer de leur sillage. C’est notamment le cas de La Fille De L’Air de Courrèges, et bien qu’elle fasse partie de mes fragrances fétiches, je me suis rendue compte que je n’avais pas encore eu l’occasion de vous proposer une revue à son sujet.

Ses petits sœurs, La Fille De L’Air Monoï, et dernièrement, La Fille De L’Air Iris ont pourtant eu droit à leur moment de gloire sur le blog, mais je ne vous avais jamais fait part de mes impressions sur le sublime opus original. Il était grand temps de réparer cet oubli, et de rendre justice à celle que j’aime tant accrocher autour de mon cou et qui a donné naissance à cette saga olfactive.

Courrèges La Fille De L’Air : mon avis !

courreges fille air

Pour la petite histoire, il faut savoir que La Fille De L’Air est le sixième parfum de la maison Courrèges. A son lancement en 2015, il ne fut dans un premier temps que disponible dans les avions de la Compagnie Air France, une association qui peut sembler quelque peu atypique, si l’on omet le fait que Courrèges et Air France possédaient pour inspiration commune le voyage et l’évasion.

André Courrèges et son épouse Coqueline ont de tout temps défendu avec ardeur la cause de la liberté des femmes. Dans les années 60, la marque militait pour la démocratisation du port de la mini-jupe qui, à l’époque, était plus que controversé. La maison Courrèges voulait faire de sa Fille De L’Air une femme libre, curieuse de la vie, forte et indépendante, qui se nourrit de voyages, de découvertes et d’évasion. De là à imaginer s’associer à Air France pour le lancement de son parfum, il n’y avait qu’un pas ! 😉

Comme à son habitude, la parole officielle de la marque se veut très poétique :

« La Fille De L’air voyage vers le bonheur
être ici et ailleurs
s’évaporer dans un coup de vent
laisser un sillage irrésistible
claire et épurée comme une robe Courrèges
libre comme un éclat de rire
solaire comme une fleur d’oranger
une séduction subtile »

la fille de l air courreges

Pour ce parfum pour femme, Courrèges a fait appel à Fabrice Pellegrin, un parfumeur du groupe Firmenich, à qui l’on doit notamment quelques Diptyque (Florabellio, Volutes, Do Son, L’Eau Duelle ou encore Eau de Lierre), mais aussi des créations plus directement positionnées sur le marché de la parfumerie sélective comme le dernier Gaultier Scandal, Tonka de Reminiscence, ou encore le joli Womanity de Mügler.

Depuis, c’est bien souvent ce Nez que l’on retrouve derrière les parfums Courrèges : il est également à l’origine des déclinaisons Monoï et Iris de La Fille de L’Air, et de l’Eau Hyper Fraîche.

Je n’aurais de cesse de remercier Fabrice Pellegrin qui a réussi le prodige de me réconcilier totalement avec la fleur d’oranger, voire disons-le, de m’en rendre complètement dépendante ! Il y a une dizaine d’années, il m’aurait été impossible d’imaginer me parfumer d’une fragrance qui la portait en son cœur, et mon estomac se tordait à la moindre vue d’une pâtisserie qui en était aromatisée. Depuis, j’ai croisé la route de La Fille De L’air, et la magie a immédiatement opéré. Ce fut un véritable coup de foudre, une empreinte émotionnelle indélébile, et je savais déjà que ce parfum allait m’accompagner pendant de longues années… Je suis par la suite tombée amoureuse de Néroli Facétie de la collection d’extraits de Cologne Roger&Gallet, un bijou de modernité et de légèreté, signé du même parfumeur. Monsieur Pellegrin est définitivement très doué dès lors qu’il s’agit de sublimer la fleur d’oranger ! 😉

courreges la fille de l air

Pour La Fille De L’air, Courrèges a repris la silhouette de ces précédents opus : un flacon au look pop, compact et minimaliste, dont les lignes géométriques sont surmontées d’un cabochon sphérique transparent. Cette fois-ci, il est habillé d’une jolie robe orangée pour rendre hommage à la fleur autour de laquelle cette eau de parfum a été travaillée.

La Fille De L’Air : pyramide olfactive et fragrance.

Commençons par nous pencher sur la pyramide olfactive de cette fragrance, qui pourra peut-être vous aider à imaginer de façon plus précise la senteur de La Fille De L’air :

  • Note de Tête : bergamote blanche de calabre, néroli bigarade.
  • Note de Cœur : absolu de fleur d’oranger.
  • Note de Fond : musc blanc, cèdre.

‘’Comme Courrèges le fait avec la mode, j’ai voulu faire entrer la lumière dans la fragrance, accentuer son éclat, la rendre aérienne et vaporeuse’’ Fabrice Pellegrin.

Je l’aime tant cette charmante Fille De L’Air… Elle est si attachante, flottant dans le ciel emmitouflée de son nuage de fleurs virginales. Elle sait se faire douce comme se montrer espiègle, être apaisante tout en nous tirant la main pour venir jouer avec elle.

Bien qu’elle pourrait passer sur le papier pour une jeune fille timide ne nous réservant que peu de surprises, elle se révèle être au final un parfum à fort tempérament ; cela ne vous étonnera sans doute pas si l’univers de Courrèges vous est déjà familier. A la différence des marques qui se voient « bridées » par leur appartenance à un grand groupe, Courrèges crée ses parfums en propre, restant ainsi libre d’innover et de créer sans se soucier des modes.

Les fragrances de l’enseigne peuvent ainsi parfois être segmentantes, mettant systématiquement en avant un parti pris singulier que l’on rencontre rarement dans la parfumerie dite commerciale. C’était le cas par exemple d’Hyperbole, avec sa note de tabac provocante ; La Fille De L’Air quant à elle, malgré son caractère bien trempé, parvient toujours à attendrir les cœurs. Il est certain, lorsque vous l’appliquerez sur votre peau le matin, que l’on vous demandera à plusieurs reprises dans la journée quel est le nom du parfum si original que vous portez ! 😉

courreges fille air

La Fille De L’air est une création résolument florale. Elle débute sur une overdose vive et fraîche de bergamote, soutenue par un néroli bigarade d’un naturel saisissant. Vient ensuite s’inviter au cœur de ce bouquet la fleur d’oranger qui apporte une touche blanche et immaculée à l’ensemble, empreinte de candeur et lumineuse à souhait. Pour fixer ces fleurs volatiles, leur apporter plus de rondeur et renforcer leur présence, Fabrice Pellegrin a choisi un lit de musc blanc et de cèdre. La note boisée reste évanescente, laissant au musc le loisir de s’épandre sur la peau. Pour vous donner une idée, le musc est ici travaillé de façon assez proche de celui de Flower by Kenzo. En tous les cas, c’est mon ressenti ! 😉

courreges fille air avis

C’est un beau jus simple, comme je les aime, ultra moderne et clair comme tous les Courrèges, lisible, doux, mais qui ne manque cependant pas de caractère. Je le classerais dans la catégorie des fragrances qui sentent le linge propre et qui s’apparentent presque à l’odeur des produits de soin pour bébé, mais qui reste toutefois très sensuel. La Fille De L’air est un parfum « doudou », ultra  apaisant – le néroli bigarade est d’ailleurs réputé en aromathérapie pour ses propriétés calmantes sur le système nerveux -, léger comme une plume avec cet aspect seconde peau dont je raffole… Son sillage est unique, sa tenue sur la peau exemplaire !

Si la fleur d’oranger compte parmi vos faiblesses dans le domaine de la parfumerie, il est fort probable que celle-ci s’empare de votre cœur à tout jamais.

Vous retrouverez La Fille De L’Air à partir de 51,10 € les 50 ml.

Et vous, avez-vous déjà croisé la route de La Fille De L’Air ? Aimez-vous les parfums construits autour de la fleur d’oranger ? Quel est votre fragrance du moment ? 

*Article réalisé dans le cadre de mon partenariat avec Incenza.

Résumé du post
Date de la revue
Produit
Courrèges La Fille De L'Air
ma note
51star1star1star1star1star
Needs and Moods

C'est toujours un plaisir de discuter beauté avec vous. N'hésitez pas à me laisser un petit mot en souvenir de votre passage sur le blog dans la zone de commentaires, ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux! ☺

8 Comments
  1. Coucou Lili,

    Je crois que je l’avais acheté grâce à toi et je lai terminé depuis belle lurette malheureusement. A chaque fois que je termine un parfum que j’adore c’est un mini drame.
    C’est un parfum que je pourrais racheter sans problème. Mais pour l’instant je fais un peu les fonds de tiroirs.
    Que penses tu du Prada Fleur d’oranger ? Moins frais et subtil que la fille de l’air mais fonds de tiroirs
    Bises

    1. Coucou Céline,

      Awww…. Je compatis… C’est tellement triste d’être séparé de l’un de nos si chers compagnons. Cela dit, l’effet inverse est vrai aussi ! Je suis toujours ravie de « venir à bout » d’un jus qui ne me parle pas trop, mais les parfums étant des matières nobles et rares, je les porte tout de même jusqu’à la dernière goutte, en me disant que peut-être, la magie finira par opérer à un moment ou à un autre !
      Je n’ai jamais eu l’occasion de porter le Fleur d’Oranger de Prada, mais j’adore Infusion d’Iris, l’un des parfums de prédilection de ma Maman, qui sent divinement bon. Il faudra que j’aille le découvrir à l’occasion. C’est un fond de tiroir plutôt bien garni que tu as là !

      Merci d’avoir pris le temps de me lire, et à très vite,

      Lili.

    1. C’est un parfum assez « segmentant », on l’adore ou… pas ! Mais en général, il plaît beaucoup. On me demande souvent quel est le nom de mon parfum quand je le porte. Puis, la fleur d’oranger est une note si douce et réconfortante ! Vraiment, il faut que tu ailles le découvrir si tu en as l’occasion. :))

  2. C’est un de nos parfums préférés à ma fille et moi. Découvert via la Birchbox.
    Je ne savais pas qu’il y avait la version monoï, je suis sûre que j’adorerais!!

    1. C’est un parfum qui reste assez « confidentiel » même si tout de même bien connu du grand public, mais qui plaît toujours énormément. En général, lorsque je le fais sentir à une proche, elle en tombe immédiatement amoureuse ! D’ailleurs, l’une de mes amies le porte aussi en ce moment !
      Il y a plusieurs déclinaisons de La Fille De L’Air : Monoï, Iris, et une version « eau d’été » !

  3. Je suis une fan de la fleur d’oranger et toujours à la recherche de parfums qui sentent cette odeur si réconfortante.
    Celui-ci fait partie de mes préférés. Il sent le bébé, le linge propre, un bonheur.
    Je trouve en plus la tenue assez bonne. J’adore également la version Iris.
    Dans le même style, j’ai également Fleur d’oranger de Fragonard et l’eau des sens de Dyptique. L’un a un prix très accessible et l’autre beaucoup moins mais je les aime beaucoup également.
    Bonne soirée

    1. Coucou Chrys,

      C’est exactement ça… Le linge propre et l’odeur des produits de soin pour bébé ! Il est tellement agréable à porter ce parfum !
      Tu as essayé La Fille De L’Air version monoï ? L’opus original restera toujours mon préféré, mais j’avais beaucoup aimé aussi la déclinaison travaillée autour de l’iris.
      L’Eau Des Sens de Diptyque me tente énormément… Ainsi que l’Eau Des Hespérides. Il va falloir que je remédie à cette lacune, car je n’ai encore jamais porté de fragrance de cette maison. :))
      Passe une belle journée, pleine de soleil je l’espère.
      A très vite,
      Lili.

Leave a Reply

Your email address will not be published.