Maria Nila Structure Repair : mon test et avis ! (vegan beauty)

Maria Nila Structure Repair : mon test et avis ! (vegan beauty)

maria nila structure repair

Je vous ai déjà parlé des soins capillaires vegan Maria Nila. A l’époque, j’avais testé la gamme Pure Volume : comme vous le savez, la nature ne m’a pas dotée d’une chevelure abondante. J’ai la chance d’avoir les cheveux qui poussent très vite, en revanche, ils sont aussi fins que ceux d’un bébé… Bien que ma sensibilité se tourne habituellement plutôt vers la clean beauty, j’avais été dans l’ensemble assez satisfaite de ces produits. J’ai donc choisi de renouveler l’expérience en mettant cette fois-ci à l’épreuve la gamme Structure Repair.

Evidemment, j’avais prévu de venir vous faire part de mon avis par ici !😉

Maria Nila Structure Repair : mon test et avis ! 

maria nila structure repair avis

Mes cheveux étant très fins, ils sont par conséquent relativement fragiles : ils se cassent facilement, et surtout s’usent au niveau des longueurs et des pointes. Si vous avez des astuces à ce propos, n’hésitez pas à les partager dans la zone de commentaires. J’ai bien tenté le turban de nuit en soie, mais je ne parviens jamais à le garder sur la tête pendant plus de dix minutes… Il finit toujours fatalement par glisser, même lorsque je le maintiens avec des barrettes ! 😄

Je me contente donc de les tresser pour éviter au maximum les frottements qui sont en partie responsables de l’usure de mes longueurs pendant mon sommeil (et je leur donne un bon coup de ciseaux tous les deux mois !). A cela, il faut ajouter que mes cheveux ont une franche tendance à la déshydratation, et que les colorations que je réalise ne favorisent pas forcément leur bonne santé. Je suis plus raisonnable qu’autrefois (balayage, utilisation du fer à lisser quotidienne, décoloration… les erreurs de jeunesse ! ), mais j’applique encore une coloration « douce » tous les deux mois environ afin de masquer mes premiers cheveux blancs !

Sur le papier, la gamme Structure Repair de Maria Nila semblait parfaitement à même de pouvoir répondre à mes problématiques capillaires (cheveux secs, déshydratés, abîmés) :

« Une gamme de soins pour les cheveux abîmés, secs et traités chimiquement, qui permet d’hydrater et de renforcer la structure de la fibre capillaire. Les extraits d’algue réparatrices redonnent aux cheveux leur force, leur douceur et leur éclat. »

La gamme Structure Repair est composée de quatre références (utilisées ensemble, elles vous assurent d’obtenir de meilleurs résultats)  :

Notez, car il arrive parfois que vous me posiez la question : soit vous utilisez le masque, soit le conditioner. Il ne sert à rien de les utiliser combinés. Le conditioner va juste aider à hydrater, démêler pour rendre vos cheveux plus faciles à coiffer, alors que le masque aura une action plus profonde. A vous de voir si vous avez ou non du temps devant vous : le conditioner se laisse poser deux ou trois minutes, alors que vous aurez besoin d’une dizaine de minutes pour que le masque agisse ! 😉

maria nila structure repair shampooing conditioner avis

Maria Nila Structure Repair : composition.

C’est l’une des choses qui me chagrine avec Maria Nila : la composition des soins. La marque est vegan, prône vouloir protéger au maximum le vivant (l’humain, les animaux ainsi que l’environnement) aux différentes étapes de sa production, or on retrouve des silicones et des ammoniums quaternaires (un cousin du silicone) dans les formules. C’est regrettable, surtout pour une marque vegan. Ceux qui ont opté pour un mode de vie sans cruauté animale sont logiquement très sensibles à la cause environnementale. Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre et je suis bien placée pour le savoir, étant végétalienne depuis bientôt 6 ans. Les silicones, s’ils sont neutres (ils sont essentiellement présents dans vos soins pour donner temporairement à vos cheveux un aspect plus lisse, soyeux, doux…), posent problème puisqu’ils sont difficiles à recycler.

Cela ne signifie pas que les formules de soin Maria Nila sont dénuées d’intérêt, loin de là (autrement, elles n’auraient jamais pris place dans ma routine à deux reprises), disons que les silicones auraient pu être remplacés par un équivalent portant moins à discussion. En dehors de ce petit bémol, les produits capillaires Maria Nila ne contiennent pas de parabènes, pas de sulfates, sont certifiés vegan (labellisés PETA, Vegan Society et Leaping Bunny) et réunissent de très beaux actifs naturels.

Je ne vais pas vous détailler la composition de chaque soin de la gamme, cet article serait un peu lourd à la lecture, puis vous y avez facilement accès sur le site distribuant Maria Nila, Bleu Libellule.

Par exemple, ici, vous avez du beurre de karité (un ingrédient ultra nourrissant, parfait pour chouchouter les cheveux secs), un extrait de cystoseira compressa (une algue brune réputée pour ses propriétés hydratantes), un extrait de bambou noir (précisément l’actif qui va restructurer le cortex du cheveu en le saturant d’acides aminés), un duo d’huiles végétales (tournesol et moringa)…

Comme tous les produits Maria Nila, ceux de la ligne Structure Repair renferment le complexe baptisé « Colour Guard Complex » (association d’huile de graines de tournesol et d’un filtre UV). Celui-ci permet de protéger vos cheveux des UVA et des UVB qui peuvent endommager la kératine (cheveux secs, cassants, perte de couleur….).

Vous voyez, on reste sur des formules qualitatives avec une réelle action soin. J’insiste car contrairement à beaucoup de marques qui mettent en avant un ingrédient que l’on ne retrouve qu’à dose homéopathique dans la formule (le reste étant des agents synthétiques sans aucun bénéfice cosmétique), Maria Nila propose vraiment des produits qui vont soigner et agir sur vos cheveux et votre cuir chevelu.

Je vous joins quand même l’une des liste INCI (celle du Masque Structure Repair) pour illustrer mes propos. Cela vous donnera une idée de la composition des soins Maria Nila.

Maria Nila Structure Repair Hair Mask, composition / Liste INCI : 

AQUA, CETEARYL ALCOHOL, POLYGLYCERYL-3 POLYRICINOLEATE, STEARAMIDOPROPYL DIMETHYLAMINE, GLYCERIN, BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER, CETRIMONIUM CHLORIDE, CYSTOSEIRA COMPRESSA EXTRACT, PHYLLOSTACHYS NIGRA LEAF EXTRACT, ZEA MAYS STARCH, HELIANTHUS ANNUUS SEED OIL, MORINGA PTERYGOSPERMA SEED OIL, LINOLENIC ACID, LINOLEIC, OLEIC ACIS, HYDROLYZED VEGATABLE PROTEIN PG-PROPYL SILANETRIOL, AMODIMETHICONE/MORPHOLINOMETHYL SILSESQUIOXANE COPOLYMER, GLUCONOLACTONE, PROPANEDIOL, TOCOPHEROL, TRICEDETH-5, DIMETHICONE, DIMETHICONOL, BEHENTRIMONIUM CHLORIDE, POTASSIUM SORBATE, QUATERNIUM-95, DISODIUM EDTA, SODIUM BENZOATE, PENTAERYTHRITYL TETRA-DI-T-BUTYL HYDROXYHYDROCINNAMATE, DEHYDROACETIC ACID, CALCIUM GLUCONATE, LACTIC ACID, ETHYLHEXYLGLYCERIN, PHENOXYETHANOL, PARFUM.

 

maria nila structure repair leave in cream avis

A l’utilisation, la gamme Structure Repair se révèle très agréable avec des textures et un parfumage ultra sensoriels (c’était déjà le cas avec la gamme Pure Volume) : le shampooing développe une mousse abondante, le conditioner est fondant à souhait, le masque bien enveloppant… Quant à mon coup de cœur, le voici : le soin Leave In Cream, à appliquer sur cheveux humides, sans rinçage et de ce fait ultra rapide à mettre en œuvre.

A la sortie de la douche, il vous suffit de pré-sécher vos cheveux à l’aide d’une serviette éponge, de répartir l’équivalent d’une à deux pompes de produit sur l’ensemble de votre chevelure (je vous conseille de passer un coup de peigne afin de bien répartir la matière), puis de poursuivre avec les gestes habituels de votre routine : sèche-cheveux, lisseur…

J’ai un rapport compliqué avec les soins « leave in », c’est-à-dire qui ne se rincent pas. Ils sont forcément les bienvenus quand on manque de temps, mais ayant les cheveux extrêmement fins, beaucoup ont tendance à plomber mon volume. Ils peuvent parfois donner un toucher gras ou désagréable à mes cheveux et alors, pas le choix, je suis contrainte de refaire un shampooing…

Ici, ce n’est pas du tout le cas ! La texture du Leave In Cream s’apparente à un lait un peu gélifié qui devient très aqueux au moment de l’application. Il pénètre bien, n’alourdit pas et rend les cheveux tout doux.

Je dois ajouter quelques mots sur le parfumage de la gamme qui est très réussi : un parfum frais de vanille, de rose et de jasmin qui tient de plus assez bien (je le devine encore 48 heures après mon shampooing ! 😉).

Les packagings sont bien pensés et qualitatifs (notez que les shampooings et conditioners en version 1000 ml sont équipés de pompe, bien pratique sous la douche). Chaque gamme a sa couleur, on s’y repère aisément : du vert anis pour la ligne Structure Repair.

maria nila structure repair hair masque avis

Pour ma part, cette routine a plutôt convaincante. Les cheveux sont bien nourris et hydratés : logique, puisque l’on trouve dans les formules un grand nombre d’actifs (ingrédients qui vont réellement agir) comme les huiles végétales, le beurre de karité… Mes pointes qui sont souvent très sèches me semblent moins rêches et plus faciles à coiffer (là encore aucune surprise car le silicone aide justement à obtenir cet effet gainant à l’application). Mes cheveux sont doux, brillants, souples, restent légers, puis ils font aussi moins de frisottis.

Alors, en conclusion, que dire de la gamme Structure Repair de Maria Nila ?

Un petit bémol pour la composition des soins (dommage pour le silicone, surtout que les formules contiennent plusieurs beaux ingrédients naturels), autrement, un sans faute pour la sensorialité (parfum, texture) et une efficacité qui est au rendez-vous.

Si vous cherchez à vous procurer des produits capillaires vegan, et que vous n’êtes pas une inconditionnelle du silicone free, n’hésitez pas à vous intéresser aux produits de la marque. Différentes gammes sont disponibles :

  • TRUE SOFT : pour cheveux secs,
  • LUMINOUS COLOUR : pour cheveux colorés,
  • PURE VOLUME : pour cheveux fins,
  • HEAD & HAIR HEAL : pour lutter contre les pellicules et la perte de cheveux, booster la repousse et soigner le cuir chevelu,
  • STRUCTURE REPAIR : pour les cheveux secs et abîmés,
  • SHEER SILVER : pour neutraliser les reflets jaunes.

Les prix restent corrects en regard des contenances. Comptez 18 € pour le shampooing (350 ml), 23 € pour l’après-shampooing (300 ml), 25 € pour le masque (250 ml) et 26 € pour le soin Leave In Cream ( 200 ml), sur la boutique en ligne Bleu Libellule.

Avez-vous de bonnes marques de soins cheveux vegan à me recommander ? Un avis sur Maria Nila à partager ? 

Je vous dis à très vite,

Lili.

Résumé du post
Date de la revue
Produit
Maria Nila Structure Repair
ma note
41star1star1star1stargray
Needs and Moods

C'est toujours un plaisir de discuter beauté avec vous. N'hésitez pas à me laisser un petit mot en souvenir de votre passage sur le blog dans la zone de commentaires, ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux! ☺

4 Comments
  1. Ayant totalement banni les silicones depuis 7 ans, même si la formule est jolie je n’y suis pas du tout sensible. Et le fait qu’elle soit vegan est la moindre des choses. Je me demande s’il y a encore des gens qui achètent des produits non certifiés vegan ?

    1. Je pense que tu dois confondre « vegan » et « cruelty free ».
      Tous les produits vendus en France sont désormais cruelty free = pas de tests sur les animaux.
      vegan = ne contient aucun ingrédient issu de l’exploitation animale (miel, lait…).
      Très peu de marques proposent des capillaires vegan, c’est pourquoi, bien que la composition des soins Maria Nila soit un peu éloignée de mes sensibilités, je lui offre régulièrement une petite place sur le blog !

  2. Effectivement je confonds
    Il n’empêche que ça ne change rien aux silicones dans la formule.
    Et il existe une tonne de produits qui sont formulés sans, heureusement pour moi et celles qui n’en veulent pas

    1. Coucou Sofi,

      Je te réponds un peu tard, je te prie de m’excuser. J’avais pris quelques jours de congés pour les fêtes. J’espère que tu as pu passer Noël avec tes proches ?

      Malheureusement, les formules silicone free restent rares sur le marché. Les marques remplacent souvent le silicone par les quats (certains sont encore plus dommageables que les silicones… ‍♀️).
      Concernant la présence des silicones dans ces produits capillaires, je le précise dans mon article : je trouve cela dommage pour une marque vegan. Cependant, Maria Nila ne s’est jamais positionnée comme green, n’a jamais parlé de formules clean, donc je n’ai rien à leur reprocher directement. C’est juste que lorsque l’on est vegan, majoritairement, on est également très sensible à l’environnement (les silicones restent difficiles à recycler). Ici, j’analysais plus le positionnement de la marque, après, libre à chacun de consommer comme il le souhaite. Personnellement, je préfère un shampooing vegan avec du silicone, que l’inverse, la cause animale m’étant très chère.

      Je te souhaite de passer de belles fêtes de fin d’année.

      Au plaisir de te lire,
      Lili.

Leave a Reply

Your email address will not be published.